ANPE

ANPE.
Lamentable.
Grace a leur nouveau jeu, convocation tous les mois des demandeurs d'emploi, on entre plus profond dans la connerie, encore plus profond profond profond.
Depuis genre mars (on n'est qu'en avril), bb a du être convoqué 6 fois au moins.
On vient de recevoir une convoc pour le 11 mai, genre avant hier, ct une convoc pour le 12.
Y'a 15 jours une convoc pour le genre 2 avril, (avec la grève de la poste, c'était déjà dépassé), et encore une autre avant aussi dépassée, Un coup de fil d'un type de l'ANPE pour demander pourquoi il ne s'était pas présenté a une des 2 convocs qu'il n'avait pas encore reçue. 2 convoc auxquelles il a été, dont :
Une convoc, spéciale : quartier sensible, ou en difficulté, bref, genre loi sur l'égalité des chances, faisons quelque chose pour les gens qui habitent dans les quartiers défavorisés, et que sait t'on faire ? Des conneries, et policier évidement, donc tape-toi ta convoc à un entretien pourri, que grâce a ta localisation géographique, on a mis en place.
Que Bien sur, faut pas faire la fine bouche, non, non. Tu fermes ta gueule, ils font un effort pour toi, pour tout les boulets dans ton genre qui habitent les quartiers défavorisés, alors t'accours et tu dis merci, c'est la moindre des politesses, manquerait plus qu'en plus vous soyez mal élevés, de toutes façons, hein, on s'en doute que vous l'êtes. Faut pas la ramener trop et sortir que putain ca fait chier tant de saloperies. Encore du flicage et de l'inutilité de la pression stupide, sous un couvert de discours bienfaisant. C'est pour leur bien voyons.
C'est ca mon cul.

C'est gobable quand on s'en fout, qu'on n'est pas concernés, qu'on en a rien à battre et que c'est facile et réconfortant de se dire que c pour leur bien a ces chômeurs. C'est "disable" quand on méprise les gens, quand on est capable de penser et de dire, comme il se doit, comme un bon formaté cynique et malsain : de toutes manières, ils ne veuillent pas travailler... le rmi c'est une trappe a inactivité...de toutes façons c pas rentable de bosser, on gagne plus en foutant rien, les chômeurs c des inadaptés..., faut les convoquer et leur mettre la pression pour pas qu'ils s'imagine qu'ils pourrait se la couler douce......

Les chômeurs dans l'esprit de ceux qui pondent ces lois, c'est des incompétents, c'est des emmerdeurs, c'est des gens a qui il faut parler fermement, qu'il faut convoquer, on leur donne des ordres, c'est comme ca, c pour leur bien qu'on répète a l'envie.

Je ne supporte plus les inepties du genre : oui mais c pour les aider qu'ils convoquent les gens, pour les aider a la recherche d'emploi. C'est inapte comme raisonnement, comme non raisonnement, et puis c méprisant encore une fois.

C'est normal de : convoquer.
Sachant bien sur, que ce n'est pas du tout du tout une invitation.
Du tout.

Tu ne peux pas répondre :

Ecoutez, je vous remercie de me convoquer a cette réunion, qui risque effectivement d'être palpitante, au cours de laquelle nous aurions put parler de mon parcours professionnel, ou je vous aurais fais des confidences sur ma vie, mes objectifs et tout le trala la.
J'aurais aimé bien sur vous parler de tout cela, et envisager avec vous mon futur professionnel.
Seulement, voila, Cher Monsieur, madame de l'ANPE. Il se trouve que vendredi 13 a 9h, a l'autre bout de la ville, avec les embouteillages, le parking à payer, ca ne me dis rien.
Et encore, je prends l'excuse des embouteillages, mais c'est pour ne pas être trop dur avec vous.
En effet, je sais très bien que toutes vos convocations ne servent strictement a rien, sinon peut être à vous fournir du boulot et donc un revenu, ce que, si votre tache n'était pas aussi inutile et lourde, je pourrais volontiers soutenir.

Cependant, je me sens, je ne sais pas pourquoi, obligée de vous rappeler la réalité : Les entretiens ANPE ne servent a rien.

Et puis ce n'est plus des entretiens, c'est des convocations, avec chaque fois : menace : si vous ne venez pas vous serez radié de la liste de demandeurs d'emplois.

Ca vous emmerde on dirait que y'ai plein de gens sur cette liste. Je ne vois pas franchement quel peut être l'intérêt que vous avez vous a appliquer ce genre de mesure qui consiste à radier le plus possible et pour cela tous les moyens sont bons. Je ne sais pas ce qui vous motive a accepté de la sorte des lois aussi ineptes, vous devez forcement savoir en tant que conseiller ANPE, combien votre boulot est au mieux inutile, au plus vrai flicage et pesanteur, culpabilisation, pression. Vous êtes effectivement très bien placés pour le savoir, a moins que vous soyez vraiment formatés, dans ce cas, vous considérez peut être qu'effectivement, nous chômeurs méritons d'être convoqués, pour passer la matinée a s'ennuier sur un banc en attendant le numéro 125, alors qu'on en est actuellement au 62. Le tout entouré de gens qui comme moi, sont venus parce qu'ils sont convoqués, qui comme vous, sont bien obligé de savoir que ca sert a rien, y'a que les petits nouveaux qui peuvent encore à voir la naïveté de croire que vous êtes la pour aider à trouver du boulot.

Je tiens à vous préciser aussi que : convoquer,
Cela ne me convient pas du tout. Si vous voulez, j'ai beau être complètement débile, j'ai quand même bac + 5, et il se trouve que tout seul, j'arrive même à allumer l'ordinateur, me faire un cv et je sais même aller sur internet dis donc, tout seul, si si je vous jure.
Je sais lire aussi, c'est incroyable ce que fais l'éducation nationale de nos jours, vous n'imaginez pas.
Alors bien sur petit malin de l'anpe, n'essayait pas de me répondre que pour les bac -5, ca peut être utile.
Non messieurs, parce que le problème n'est pas la et qu'il faudrait quand même que vous soyez aveugle et sourd pour ne pas le savoir.

Le problème, c'est que nous chômeurs, ne sommes pas des débiles. Pas plus que vous, et je pense que nous avons un avantage par rapport a vous, nous sommes a notre place et nous savons très bien, en tout cas mieux que vous, si nous avons besoin d'une convocation pour que vous et nous regardions avec passion notre CV.

Si tu veux, tu peux aussi -pardonnez mon ton et le fais que je dis nous, vous, moi, ils, en vrac, c'est aussi, parce que ce problème et celui de tous les chômeurs et aussi le votre et aussi celui d'une société malade-, d'ailleurs a ce sujet j'aurais pas mal de chose à vous raconter,

Et d'ailleurs, je me disais : vous penseriez quoi au juste si je vous convoquer un samedi, chez moi, a une matinée : "d'information, d'aide au raisonnement et au "regardons la réalité en face""? Convocation qui bien sur en cas d'absence, signifierait votre radiation immédiate de votre emploi.
Je me demande si vous arriveriez à penser que ces convocations et pour votre bien, vraiment.

Pourtant elle le serait certainement plus que vos trucs qui servent à rien, avec des mecs qui s'en foutent, sur nos projets professionnels.

Si tu veux, je te connais pas mec, et j'ai pas envie de te raconter ma vie, et surtout, tu sais quoi? J'ai pas besoin de ton incompétence, j'ai pas besoin de me faire convoquer.

Tu m'aurais invité c'était pas pareil, j'aurais choisit de ne pas venir, mais tout changeais, et j'aurais même pu vouloir venir de moi même, toute seule.

Mais la, non, rien de rien, une convocation, ca n'est pas pour m'aider. C'est me prendre pour une débile incompétente, qui ne peut pas gérer ses recherches tout seul, qui doit être surveillé, qui doit rendre des comptes. Et passer à l'interrogatoire et avoir sa petite évaluation, bien, pas bien... Continu comme ca, peut mieux faire... t'es pas la pour me juger mec, normalement, et ce que tu fais en me convoquant c'est uniquement ca.

Alors, t'es gentil, mais occupe toi de ton cul. Et essaye de réfléchir un peu. Si t'es pas trop con tu sais très bien qu'on a pas besoin de ca, et si tu le sais pas, t'as qu'a juste y penser et te demander ce que tu penserais a notre place. Si t'es pas complètement inapte tu comprendras, et il faut que tu te dises aussi, que en vrai, tu ne peux pas penser simplement : que oui, mais c'est normal de convoquer, il y en a qui abusent. Si t chômeurs normal, tu le ressens pour toi, et tu sais pourquoi? Parce que c a toi que l'on s'adresse, c'est toi que l'on convoque. Ce qui d'ailleurs, peut te remplir de joie : youpi youpi on me convoque, on me prend pour un con, et puis en plus tout le monde le dis, c'est que ca dois être vrai. Mais bon, en même temps, si t un conseiller ANPE con, tu ne seras pas capable d'imaginer.

Donc, cher conseiller, je me dis que je vais refuser votre convocation, parce que j'ai pas envie de venir. Vous comprenez je pense tout à fait pourquoi, en effet, il se trouve que j'ai pas envie de vous faire la liste des très bonnes raisons qui font que je ne souhaite pas vous rendre visite. Mais un peu quand même :
T'es pas mon pote,
Tu saurais pas m'aider,
Tu vas me faire perdre mon temps,
Tu vas me fliquer pour rien,
Et re je n'ai pas envie de perdre mon temps avec vous.

Désolée, je pense que vous comprenez et que comme il se doit, vous allez cesser de me convoquer et comprendre tous ensemble comme des grands, que les chômeurs ne sont pas des clebs aux ordres, que c'est pas la peine de nous foutre des coups de bâtons, que c'est pas la peine de denier la réalité qui est que : il manque de boulot cruellement, et nous on en a pas et ce n'est pas de notre faute.

D'ailleurs, tant que vous n'aurez pas admis et dis clairement, cela genre sur nos non plus convoc mais invitations, tant que a la place de : "Si vous ne vous présentez pas à cette convocations vous serez immédiatement radier de la liste des demandeurs d'emplois",
Vous ne mettrez pas :
"Nous vous invitons, sachant que vous n'êtes pas responsable du chômage de masse dans le pays, sachant que votre situation est difficile, a venir nous voir, nous tenterons de vous aider, soyez libre de venir comme bon vous semble, nous en parlerons ensemble.
A votre service, le conseiller ANPE"


C'est pas si dur. Donc, tant que de votre coté vous ne faites pas un effort pour nous traiter correctement, je crois qu'il est de mon devoir de ne pas jouer a cette mascarade ridicule, il se trouve que le rôle que vous exigez que je joue ne me satisfait pas. Tant que de votre part il y aura ce mépris, tant que vous ne vous serez pas excusez de ce comportement avilissant pour nous, et bien, je pense qu'il vaut mieux que nous ne nous parlions pas.

Evidement, je dis ca parce que je suis en fin de droit depuis très longtemps, et que bon, je me suis fait radiée parce que y'avais pas d'intérêt a ce que je vienne a vos convocation pour le plaisir pour et simple, donc moi je dis ca, parce que vos méthodes sont abjectes. Et minables. Le principe c'est juste pour vous de faire baisser le chiffre du chômage. Vous êtes des petits agents au service de la propagande par les chiffres. Votre boulot et de nous éjecter des listes. Votre boulot n'est pas d'aider et vous le savez très bien. Votre politique de convocation a juste pour but de nous virer des listes. Et cela fonctionne très bien, en effet, sachant nous chômeurs, le travail que vous effectuez et son inutilité, quand on touche plus d'allocs, il est préférable de ne simplement pas se présenter. ca ne nous sert a rien, et votre radiation, franchement, la procédure est tellement pitoyable, que c'est bon, on laisse tomber, on vous offre ce petit plaisir ridicule, de pouvoir dire a la fin du mois, tout con, tout content : ce mois ci xx chômeurs en moins sur les listes.

Peu importe n'est ce pas la réalité, fixons nous donc sur les chiffres, les chiffres sont bon, la réalité est accessoire, la réalité importe peu, seuls les chiffres sont dignes d'intérêt et de confiance. Ceux qui ne sont plus inscrit, sont radiés, grâce a vos méthodes, comprennent évidement très bien de n'être pas plus important a vos yeux et a celui du gouvernement, des medias, que de simples statistiques, nous comprenons chômeurs, que nos radiations massives ont pour but de rendre le moral au pays. C'est ca mon cul. Vous êtes des manipulateurs, vous jouez, certains malgré vous, certains avec trop de zèle pour que ce ne soit pas pervers, a ce jeu si nul, de nous convoquer a tout bout de champ. Pour vos petits chiffres ridicules. Pour faire plaisir aux chefs, pour obéir aux ordres qu'on vous donne.

Et nous, on ferme notre gueule, parce que vous écrire des lettres comme celle la, franchement, je parie que c'est la radiation immédiate et assurée, et même peut-être mention spéciale : a ne plus jamais inscrire, personnage qui refuse de travailler, qui refuse de s'intégrer, personnage interdit d'agence.
Non, nous quand on est convoqué, on vient, on ferme notre gueule, on sait que c'est comme ca, faut pas compter sur votre compréhension, vous faites votre boulot bêtement, alors nous on obéit bêtement, en faisant le moins possible les malins, histoire que vous nous foutiez la paix, ne pas se faire remarquer et se casser le plus vite possible de ces agences qui ne servent a rien.

Franchement, si je vous aviez écrit ca pour de vrai? Qu'auriez vous fait? Radiation bien sur, et puis vous m'auriez sévèrement engueuler peut-être, traiter de débile, ou alors comme des crêtions vous m'auriez dit que ct pour mon bien, mais plutôt genre : ""l'anpe c'est comme la France, tu l'aimes ou tu la quittes". Et toi tu la quitte, connard, c'est moi qui choisit pour toi, c'est bon pour la France que tu dégages, alors tu fermes ta gueule et tu te casses."

Bon, c'est pas tout ca. Mais, bon, j'ai déjà perdu pas mal de temps à vous raconter un peu pourquoi je ne souhaite pas venir. De toutes façons je suis déjà radiée moi depuis un bail, c'est bien pour ca d'ailleurs que je peux vous causer tranquille, vous pouvez rien sur moi, vous m'avez déjà virée. Tout de suite, une fois à égalité, vos pressions et vos fausses-pas-menaces ne peuvent plus avoir d'effet.

Cependant, essayez de comprendre, pour nous les chômeurs, que si vous avez comme intérêt principal de nous virer des listes, il est normal que nous ne collaborions qu'avec les yeux baissés, que nous sachions très bien et mieux que vous ce qu'il en est vraiment. Du boulot on en cherche, il n'y en a pas, pas pour tous, alors cesser donc de nous méprisez, et comprenez que tant que ce sera comme cela, vous êtes nuisible, vous nous rabaissez et nous faites perdre nos temps.

Cordialement quand même.