Blindage

Un jour je dirais tout le bien que je pense de Jean Sur. Je découvres ce qu’il écrit a petites gouttes, c’est pas le genre de choses qui s’avalent en une bouchée, c’est tellement génial. Bref, c’est pas la question. Je sais je poses jamais de question mais je dis que c’est pas la question. Ca fait un peu spécial, m’enfin bon, moi ce que j’en dit.

Moi, c’est ballot, mais j’ai besoin d’être encouragée pour faire des choses, je progresse au fur et à mesure, mais mine de rien, quand même, chaque fois que je me fais engueuller, je fais ma petite fille, qu’est pas contente et qui dit que c’est pas du jeu.

Il faut lire des trucs comme CQFD, Ce Qu’il Faut Détruire (génial selon moi), pour assimiler progressivement des choses comme : Personne n’en a rien a foutre de ce que tu racontes ? Depuis quand tu fais les choses pour être compris toi ? C’est pas du texto, mais c’est l’idée, de même que : c’est l’inutilité des choses qui fait qu’elles sont belles, toujours pas forcement clair, mais c’est sûrement ça qui est vrai, dans le petit Prince : celui la serait méprisé par tous les autres, au moins il s’occupait d’autres choses que de lui même. (l’allumeur de réverbère).J’adore Saint Ex aussi, mais pas comme Aragon, lui pour moi c’est le roi de l’amour. Je dis ça en me foutant de moi c’est sur, ça fait Brice de Nice, mais,je le pense tellement fort.

Alors apprendre l’inutilité, apprendre a chercher dans le vide, tenter de faire passer quelque chose, il faut bien a un moment donner cesser de s’inquiéter de ceux qui sont trop obtus pour vouloir comprendre quoi que ce soit. Si je pense qu’ils sont perdus, j’ai pas si tord que ça. Parce que quand même, parfois, en être la… bon c’est pas la question, mais c’est une sale manie que j’ai de me faire du soucis pour des ânes qui ne comprennent pas et qui le prennent mal, parce qu’au fond c’est eux qui sont plus à plaindre, mais peut être d’une autre manière.

Notre humanité c’est ce qu’on a de plus cher je crois, mais bon, j’aime pas dire du mal des gens, c’est comme ça, y’en a qui sont gentil, alors si c’est pas toujours compris, tant pis pour ceux qui ne veulent pas comprendre, on peut pas toujours s’en faire pour ceux qui vous méprisent, c’est vrai, on n’est pas arrivé sinon :-).

Si ou veut être toujours consensuel, faut dire comme tout le monde, et devenir un boulet qui professe les sottises débitées à longueur de temps dans notre petit monde contemporain. Si joli et si humain. Si tendre envers les plus faibles n’est ce pas, et toujours à soutenir les puissants, parce que c’est eux que c’est les plus forts nananere.
C’est sur que c’est pas facile de rester sensible, des fois j’en arriverais presque a envier ceux qui sont nés avec le blindage inclus. Mais faut pas pousser, je le penses pas vraiment :-). Zut y’en a une de Jean Sur que j’ai lu y’a quelques minutes, mais je la retrouve plus, je rerecherche. Rien a faire, je la trouve plus. Tantpis :-). Compliqué des fois, de retrouver ce qu’on cherche :-) c’est ça d’être bordélique, c’était un truc sur l’histoire du blindage, et que le blindage avait fait disparaître a force l’être humain à l’intérieur, mais dis comme moi, ça le fait bien moins :-).

Y’a des choses comme ça, il faut du temps, on peut pas le faire pour les autres, dire que c’est beau l’histoire de Mozart assassiné de Saint Ex, ça vaut pas grand chose, il faut l’assimiler, tout doucement, lentement, patiemment, si c’est juste des mots qui s’enchaînent pour faire joli, ça marche pas c’est sur.