Pas bien 2

Ah, oui tant que j'y suis, je suis en forme.

Pas bien :

Anti syndicalisme primaire, ou donc, anti syndicalisme tout court.
" Français, française, oui les syndicats sont corporatistes, oui ils ne pensent qu'a leur intérêt propre et tout et tout. En premier lieu, le principal syndicat du pays, vous l'avez deviné, vous êtes des petits malins, c'est le MEDEF, et oui "!!
Alors, allons y gaiment, " les syndicats c'est de la merde, a bas le MEDEF, sus a ces fainéants qui ne pensent qu'a toujours se plaindre, a toujours se battre pour leur boutique et s'en foutre des autres ".
Hein, bon, les syndicats, bon, c'est bien gentil, mais voila, ils nous en font voir de toutes les couleurs. Alors, sus au MEDEF !
A la la, comme quoi, modifier juste un peu une donnée, et on s'accorde très bien.
Déclarons leur la guerre, chaque fois qu'ils sortent quelque chose, toujours répéter : ce MEDEF de merde, quels bandes de fainéants, c'est des terroristes (si les mecs qui grèvent genre SNCF on entend terroristes et prise d'otage, parce que le clampin a pas pu prendre son train), ils sont déjà privilégiés et ils en veulent encore plus. " C'est comme ca en France, toujours ceux qui foutent la merde qui s'en sortent ".

Et la, on est bien d'accord.
Parce que pour infos, tirer sur les syndicats, autres que MEDEF, en gros, c'est tirer sur une ambulance, et oui, et oui. C'est pas pour vous apprendre quelque chose, mais dans le pays, le syndicat over puissant, c'est le MEDEF. Le reste, et bien, ca a pas beaucoup de pouvoir, c'est la pour faire joli dans le décor, un peu.
Donc bon, tirer sur les ambulances, non, mais sortir des choses du genre : " c'est de la faute aux syndicalistes, ils en ont trop faits, toujours a râler, a vouloir se foutre en grève, ou délocaliser, et merde, on en a marre, nous français, française de base, on dit : Basta ". Dès que c'est pour le MEDEF, c'est nickel.
On est comme ca.

Donc, bon, normalement râler, c'est pas une très bonne chose. Mais par contre : râler pour des bonnes choses c'est une bonne chose. Et oui :) C'est comme ca. On découvre plein de choses aujourd'hui. :)

Alors, soyons décomplexer, défoulons nous, disons la vérité sur le syndicat qui dirige le pays : LE MEDEF. Ahah. Allez, c'est vrai, c'est facile a admettre, c'est le MEDEF qui est over puissant, tout le monde le sait très bien. En voila un édifice a abattre, en voila t'y pas un bon combat, une bonne raison de râler, une bonne croisade :)

A chouette alors.

J'ai pas mal de bonnes idées des fois. Comme quoi, en changeant juste un petit truc, des fois, tout s'arrange. :)

Euh, et ensuite...
je sais plus :)

à si, pas bien :
Dire du bien d'une émission de TF1, n'importe quel bien.
Attention, c'est facile, mais faut bien faire gaffe : n'importe quoi qui passe sur TF1. et encore, c'est le début, après quand vous serez fort, ca passera a dire du bien de n'importe qu'elle télé, vous verez, avec l'entrainement ca paraitra évident, faut s'entrainer et commencer par le plus facile.

Donc, pour info, par exemple, dire un truc du genre :
"Oui, mais la Star academy, quand même, ca a le mérite de faire découvrir de jeunes talents..."

Bon, vous l'avez deviné tout seul. Ce n'est pas bien du tout. Mais alors la, totalement pas bien. star academy, talents, contre sens. Star academy et positif, incompatible. Reformulez de la façon suivante :

"Oui, mais la Star academy quand même, c'est de la merde, c'est pas parce que TF1 ils se foutent de nous, qu'ils nous lavent le cerveau qu'on va se mettre a leur trouver des excuses. la Star AC, c'est de la daube, ca prend des abrutis a qui ca fait prendre des coucours, et puis on les filme en train de raconter des nullités de star académiciens, qui est super content d'être la, qui n'en veut et qui se battra jusqu'au bout, et mon cul c'est du poulet. En plus, c'est juste une machine a fric, ils vendent uniquement, c'est des vendeurs, pas des artistes, des menteurs aussi, des manipulateurs débilisants."

Voila, ceci est une formulation très bien, pour ce qui concerne TF1. Bravo.:)
J'espère que vous avez compris. Faut s'entrainer, c'est important, et ne pas craindre d'en rajouter un peu, au début, obligé, faut s'habituer a tout ca, alors y aller le plus fort possible, de toutes façons, vous serez en dessous de la vérité :).


On peut mettre, dans le même genre :
Pas bien : dire du bien de Sarkozy, n'importe quel bien. C'est pareil.

Exemple, ne pas dire :
"oui, mais Sarko, quand même, il agit, il parle franchement, et il a raison pour beaucoup de choses."

Mauvais. Très mauvais. A reformuler totalement. Déjà, savoir que commencer une phrase par un mais, si c'est pour dire du bien d'une merde, faut pas. C'est une nouvelle règle grammaticale. C'est compliqué, mais, le mais n'est valable que si on dit du MAL de Sarko, que c'est pour lutter contre.

et donc, dire :
"mais, sarko c'est un malade mégalo, qui a tous les medias lèche cul a ses pieds, qui monopolise les écrans pour sortir des insanités, qui cherche a foutre les gens les uns contre les autres, xénophobe, près a tout et surtout n'importe quoi pour nous embobiner".

La, très bien, bravo. 20/20. Tout compris. C'est pareil avec n'importe quoi qui est en rapport avec l'UMP, et plus généralement avec le MEDEF. Vous verrez, ca vient vite. Et puis c'est toujours justifié, ils sont pires encore que ce qu'on imagine, nous on est trop gentils, pas assez pervers pour comprendre a quel point ils sont tordus :). Un peu, pour les débutants, comme pour le FN, voila, pour le FN, on le sait que c'est normal de dire du mal, et bien, l'ump, c'est pareil. Voila, une habitude a prendre. Bon, c'est sur que du coup, ben, on râle beaucoup. Mais bon, tant que c'est pour de bonnes raisons :) on va pas se priver. Et puis, comme on dit : ca ne mange pas de pain. Et c'est vrai que ca n'en mange pas. :).

Bon, ensuite, quand on a bien râler, on passe a la positive attitude, on devient enfin de bons nenfants positifs :) on a des propositions positives, qui sont pour. Auxquelles on a envie de dire : oui. Et pas non, sale peuple pas content. Plutôt qu'en tant que gros boulets toujours râler et râler et faire chier son monde. Mais c'est une étape préliminaire, on peut la sauter, mais il faut bien admettre, déjà, faut des préliminaires, c'est comme ca, ca fonctionne mieux, c'est plus efficace. Et oui, c'est comme ca. Faut commencer par le commencement. Se reconstruire un peu, quoi, se remettre en ordre les idées, normalement, si vous êtes bien constitué, eh bien ca doit être en bordel. C'est comme ca, c'est societal.et vous pouvez ne pas me croire juste parce que ca m'arrive, parfois, de dire n'importe quoi, ce qui est vrai, mais y'a des trucs, en réfléchissant un peu, et bien voila, c'est pas que des bêtises :). Donc, on se refait les idées, et puis étapes suivante, si possible quand elles sont en ordre, on est un peu plus positif, (je sais que je suis lourde, mais c'est eux qui ont commencé), et on n'avance, et on est content, et tout et tout.

Ah, comme c'est chouette tout ca.

Ca fait une bonne petite liste de : pas bien, quand même. en gros, pour pas mal de pas bien, il suffit de faire en creux, en inverse pour avoir le bien. Pas pour tout, c'est vrai. Mais globalement.

Voila, taches du jour terminées.
Moralité : on peut dire du mal de n'importe qui quand ils disent n'importe quoi, surtout si c'est dire du mal vrai, et que c'est des du MEDEF ou leurs amis.

ah, merci pour la morale, sympa, je m'en rappellerais.:).
A une autre fois :)